Skip to main content

Partagez cette histoire

22 novembre 2017

Un aréna devient un centre de production de micromaisons

La Première Nation de Long Plain affiche une croissance démographique parmi les plus fortes des Premières Nations du Manitoba, mais elle souffre depuis longtemps d’une pénurie de logements. Ainsi, lorsque Chef Dennis Meeches a entendu parler des micromaisons lors d’une présentation de la Société canadienne d’hypothèques et de logement, il y a vu une occasion intéressante.

Ces micromaisons comprennent une petite cuisine, un salon, une salle de bains et une chambre et sont idéales pour un ou deux occupants. Elles offrent également une solution aux personnes qui souhaitent quitter un logement de transition pour emménager dans un logement bien à eux.

Grâce à l’aide du personnel chargé du logement, la communauté a identifié des lieux et des locataires potentiels pour les maisons. De plus, les propriétés laissées vacantes en raison d’un incendie ou de la tornade de l’été dernier ont été nettoyées.

Une équipe de 14 membres de la communauté et 2 superviseurs ont transformé l’aréna de Long Plain en un centre de production. Depuis le mois de juillet, l’équipe a travaillé sans relâche à la construction de 12 micromaisons personnalisées. Lorsqu’elles seront terminées, une remorque transportera les micromaisons jusqu’aux sites, où des plombiers et des électriciens de Long Plain termineront les travaux.

Ce projet fait montre d’une approche créative en matière de logement abordable pour les Premières Nations. Chef Meeches estime que la viabilité financière globale du projet est attribuable à la taille compacte des maisons, à l’aide d’une équipe composée de travailleurs de la communauté et à l’utilisation de l’aréna.

Les maisons seront installées sur des fondations solides pour résister aux conditions climatiques instables de la région. Les caractéristiques de sécurité et d’abordabilité comprendront des systèmes d’extinction d’incendie et des systèmes de chauffage à rayonnement et infrarouge.

Les nouveaux locataires devraient emménager d’ici à décembre 2017. Chef Meeches et le personnel chargé du logement offriront leur soutien aux locataires, le temps qu’ils s’adaptent à leur nouvelle maison. Ils chercheront également à obtenir des commentaires afin de déterminer si ce type de logement pourrait convenir aux aînés de la communauté. Quoi qu’il en soit, l’expérience de Long Plain servira de modèle aux autres communautés qui subissent elles aussi une pénurie de logements.

Ce projet a été financé par le gouvernement du Canada par l’entremise de l’Initiative de stages en habitation pour les jeunes des Premières Nations et les jeunes Inuits (ISHJPNJI) et le Programme de logement sans but lucratif en application de l’article 95. Ce projet a pu être réalisé grâce à un apport financier de la Première Nation de Long Plain.