Skip to main content

Partagez cette histoire

22 novembre 2017

Les aînés acquièrent de nouvelles compétences et développent l’esprit communautaire de la coopérative d’habitation

Un an seulement après son ouverture, la résidence pour personnes âgées le Havre du Petit Village est devenue un modèle de milieu de vie communautaire.

La Coopérative de solidarité de 100 logements, établie à Repentigny, au Québec, oblige les résidents à donner 70 heures par année à la communauté. Lors de leur inscription, on demande aux résidents potentiels de préciser leur type de contribution. Ce bénévolat peut en effet se faire sous différentes formes, allant de la préparation des repas à l’entretien de la bibliothèque.

La responsabilité partagée des résidents et leur participation active aux tâches quotidiennes ont créé une communauté dynamique. Fiers de montrer leur logement, les résidents y accueillent chaleureusement les nouveaux locataires.

Anne-Marie vit au Havre du Petit Village depuis l’ouverture de l’ensemble, en novembre 2016. Originaire de France, elle s’est installée au Canada pour se rapprocher de sa fille. Ses amis et voisins apprécient grandement son apport à la communauté. Anne-Marie aide les résidents à écrire en leur enseignant les rudiments de l’autobiographie.

« Pour beaucoup d’entre eux, c’est une démarche éminemment émotionnelle », a précisé Anne-Marie lors d’une récente fête en l’honneur de la coopérative. « Mais une fois qu’ils ont en main le produit final, ils sont heureux et fiers de leur réalisation. Souvent, les résidents offrent leurs œuvres à leurs enfants à titre de chroniques familiales. Je les aide à raconter leur propre histoire et à organiser leurs idées, mais les auteurs me renseignent sur la culture québécoise et les traditions locales. C’est une solution gagnante! »

Gilles, un autre résident, participe aussi activement au développement de la communauté du Havre du Petit Village. Ancien député à l’Assemblée nationale du Québec et ancien maire de Le Gardeur, il offre maintenant son temps et son expertise au comité administratif de l’établissement.

« C’est merveilleux de voir le cheminement des résidents de cette communauté, explique-t-il. Beaucoup d’entre eux s’y établissent en pensant que c’est la dernière étape de leur vie. Ils sont agréablement surpris de trouver un but et un tout nouveau mode de vie. Ils me disent qu’ils ne croyaient pas avoir encore des choses à apprendre. Quand on entend ça, on se dit que tous nos efforts en valaient la peine! »

Cet ensemble a été financé par la Société canadienne d’hypothèques et de logement et la Société d’habitation du Québec dans le cadre de l’Entente concernant l’Investissement dans le logement abordable 2014-2019.