Skip to main content

Partagez cette histoire

4 avril 2018

Une leader communautaire donne au suivant

Ana a quitté la République dominicaine pour s’installer au Canada il y a plus de 20 ans. À la recherche de stabilité, elle travaillait à temps plein tout en étudiant l’administration. Occupée par le travail, l'école et l'éducation d'une petite fille, Ana se sentait souvent seule.

Elle vivait dans un modeste appartement de Montréal lorsqu'elle a entendu parler pour la première fois des Habitations Jeanne-Mance. Construite il y a plus de 50 ans au cœur du centre-ville de Montréal, la communauté est le plus ancien et le plus grand projet de rénovation urbaine du Québec. En plus d’un accès à du soutien et à des services essentiels, elle offre aux résidents un large éventail d’activités sportives, culturelles et éducatives.

Ana a présenté une demande à la communauté et elle a été acceptée. Très rapidement, l'environnement positif et inclusif de son nouveau chez-soi lui a donné la confiance nécessaire pour terminer ses études. Elle a aussi commencé à aider ses voisins, ce qui lui a donné un nouveau sentiment d'appartenance.

« Les Habitations Jeanne-Mance m’ont permis de m’épanouir, autant comme personne que dans ma vie professionnelle », explique Ana, qui est devenue une leader de la communauté.

Ana est directrice du CERF, une organisation qui aide à créer un sentiment d’appartenance et de communauté auprès des familles du voisinage. Elle organise des activités comme des cours de cuisine, des sorties familiales et des ateliers conçus pour encourager les femmes à acquérir des compétences et à développer des amitiés et des réseaux d’entraide. La plupart des familles qui y participent vivent aux Habitations Jeanne-Mance.

« Ana est une femme motivée à aider autrui. Une grande générosité l’habite, raconte Lucie Côté, agente de développement social et communautaire à la Corporation d’habitation Jeanne-Mance. Quand nous organisons des événements avec nos partenaires, elle est la première à dire : je m’implique! »

Près de deux décennies après son arrivée dans la communauté, Ana est mère de trois enfants et sa fille aînée est maintenant à l’université. Cela a été rendu possible, selon elle, par le soutien de la communauté des Habitations Jeanne-Mance.

« C’est grâce à la collaboration des résidents et de l’équipe de direction que nous avons un endroit propre et dynamique où vivre et élever nos familles », dit-elle.

Les Habitations Jeanne-Mance sont gérées par la Corporation d’habitation Jeanne-Mance. Les coûts d’exploitation sont subventionnés par la Société canadienne d'hypothèques et de logement et par la Ville de Montréal.