Maisons rénovées : collectivité renforcée | Un chez-soi d'abord
Skip to main content

Partagez cette histoire

16 novembre 2018

Des maisons améliorées, une collectivité remplie de fierté

« C’est exactement ce que j’espérais accomplir ici », déclare le chef Myeengun Henry.

Au cours des deux dernières années, de nombreuses améliorations ont été apportées à des maisons de la Première Nation Chippewas of the Thames. Le projet est un succès jusqu’à présent et les résultats vont bien au-delà des apparences.

« Grâce à tout le travail effectué durant la dernière année sur le plan des logements, les gens se sentent mieux dans leur peau et dans leur communauté », indique le chef Henry.

La maison de Kristen Hendrick est l’une de celles qui ont été rénovées. Elle a maintenant de nouvelles portes et fenêtres, du nouveau revêtement extérieur et une toiture améliorée.

« Les travaux ont encouragé tout le monde », selon Kristen. « Le moral de tout le quartier est meilleur depuis ».

Les changements sont évidents depuis le début des rénovations : les voisins se saluent plus souvent et ils font désormais preuve d’une meilleure volonté d’entretenir le quartier.

Kristen vit dans sa maison depuis 15 ans et elle constate toute une différence. « Nous sommes portés à être plus sociables maintenant, plus respectueux envers nos voisins, et les uns envers les autres », dit-elle. « Les gens prennent bien mieux soin de leur maison et de son apparence ».

Elle explique que la nouvelle couleur de sa maison est plus moderne. Elle est également ravie que sa famille n’ait plus à se réfugier au sous-sol l’été à cause de la chaleur. Ses enfants se réjouissent particulièrement de l’ajout d’un système de climatisation centrale.

« Nous pouvons de nouveau utiliser toute la maison et nous y sentir à l’aise », conclut-elle.

Le gestionnaire d’habitations Frank French est fier des réalisations de son équipe et de leurs répercussions. « Depuis le début des rénovations, les locataires ont été plus nombreux à demander comment ils peuvent participer », dit-il.

Il y a encore beaucoup à faire, et l’équipe de Frank est impatiente de continuer à rallier la collectivité et à effectuer des travaux avec l’aide des résidents.

« Je suis vraiment fier de ma communauté », conclut-il.

La Première Nation Chippewas of the Thames a reçu du financement dans le cadre du Programme de logement sans but lucratif dans les réserves (article 95) de la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

 Voyez les mesures que nous prenons en réponse à la COVID-19.