L’art du logement abordable | Un chez-soi d'abord
Skip to main content

Partagez cette histoire

31 juillet 2019

Recréer des logements abordables au Nouveau-Brunswick

Bruno Holmes était à Moncton quand il a reçu le coup de fil. Un incendie grave s’était produit aux Logements du Village, l’ensemble de logements abordables qu’il gérait à Paquetville, au Nouveau-Brunswick.

C’était un chaud après-midi de juillet. À l’arrivée de Bruno, le feu avait détruit les trois quarts de la résidence de 15 places pour personnes âgées. Heureusement, il n’y a eu aucun blessé.

L’ensemble n’avait que trois ans.

Les Logements du Village étaient le premier ensemble de l’organisation Les Logements du Manoir EBP Inc. Celle-ci avait été créée par le conseil d’administration du foyer de groupe Manoir Édith B. Pinet, qui s’était donné pour mission de créer des logements abordables pour personnes âgées.

Bruno était directeur général des soins de santé au Manoir Édith B. Pinet depuis 2014 et il était engagé dans le projet des Logements du Village depuis le début.

L’incendie a profondément marqué la communauté – un village de 706 habitants. Avec l’aide de la Croix-Rouge et en collaboration avec le ministère du Développement social, Bruno et son équipe ont trouvé de l’hébergement temporaire pour les résidents. Malheureusement, bon nombre d’entre eux ont dû être relogés à l’extérieur de Paquetville.

Dans les mois qui ont suivi, les résidents ont demandé des mises à jour sur la reconstruction. Bruno essayait bien d’être optimiste, mais il a été confronté à des obstacles importants dans les coulisses.

Le financement du remplacement d’une installation qui n’avait que trois ans représentait un énorme défi. De plus, les coûts de construction à Paquetville dépassent souvent la valeur d’un immeuble déjà construit. Bruno était incapable de trouver une banque qui accepterait d’accorder le type de prêt dont Les Logements du Manoir EBP Inc. avaient besoin.

« Je ne vous cacherai pas que nous sommes venus près de mettre le point final à ce projet – nous n’avions plus d’options », a raconté Bruno.

En novembre 2018, les perspectives étaient sombres. C’est alors qu’une étincelle d’espoir a jailli.

Un membre du conseil d’administration a rassemblé l’équipe pour tenter à nouveau de trouver une solution. C’est à ce moment que Bruno a communiqué avec la SCHL pour se renseigner sur le Fonds national de co-investissement pour le logement. « Nous étions enchantés lorsque nous avons appris que ce programme pouvait s’appliquer à nous; c’était notre bouée de sauvetage », a affirmé Bruno.

Dans le cadre du Fonds national de co-investissement pour le logement, la SCHL a fourni aux Logements du Manoir EBP Inc. l’accès à du financement pour démarrer la reconstruction. « C’est d’une importance capitale que la SCHL puisse offrir des programmes et l’accès à du financement adaptés aux besoins des organisations comme la nôtre, pour nous aider à atteindre notre objectif d’abordabilité. »

La majorité des résidents de l’ancien immeuble ont manifesté leur désir de retourner vivre dans le nouvel ensemble. Il y a de toute évidence un besoin de logements abordables dans la région. On prévoit que, grâce à la liste d’attente gérée par la Province, les unités restantes seront très vite occupées.

Le financement des Logements du Village a été annoncé en juin 2019. Florence, une résidente de l’immeuble précédent et une future résidente du nouvel immeuble, était parmi les personnes présentes.

Arrivée devant l’assemblée pour exprimer sa joie de pouvoir retourner dans sa résidence, elle avait peine à trouver ses mots.

Retenant ses larmes, elle a simplement dit : « Merci. »

Les Logements du Village sont financés par le Fonds national de co-investissement pour le logement (FNCIL), une initiative de la Stratégie nationale sur le logement (SNL).

 Voyez les mesures que nous prenons en réponse à la COVID-19.