Guérison holistique dans une maison pour anciens combattants | Un chez-soi d’abord
Skip to main content

Partagez cette histoire

8 novembre 2019

Logement pour anciens combattants avec thérapie holistique.

Au début, elle n’y croyait pas –  qu’au Canada, d’anciens combattants errent dans les rues sans avoir de chez soi sûr. Suzanne Le est directrice générale de l’Initiative multiconfessionnelle sur l’habitation. Après avoir discuté de cette question avec des membres d’organismes venant en aide aux anciens combattants, elle était convaincue que son organisme pouvait en faire plus.

Au terme de leur service actif, de nombreux anciens combattants souffrent du trouble de stress post-traumatique (TSPT) et ont des problèmes de santé mentale. Pendant la transition du service actif à la vie civile, bon nombre d’entre eux sont laissés pour compte et ne sont pas en mesure de recevoir les services et le soutien dont ils ont besoin. Ils sont également mal à l’aise de demander de l’aide.

« Les anciens combattants pensent qu’il est normal que l’on compte sur eux, et pas normal qu’eux aient à compter sur les autres », indique Suzanne.

Suzanne espère changer leur perspective. La maison Andy Carswell pour anciens combattants est la première maison avec services de soutien du genre. Dirigée par l’Initiative multiconfessionnelle sur l’habitation, cette maison de 40 logements à Ottawa répond aux besoins particuliers des anciens combattants.

Suzanne et son équipe ont consulté divers organismes militaires au sujet de la conception de l’immeuble. Il était important de refléter la culture et les valeurs de la communauté militaire tout en offrant une atmosphère accueillante, mais sans que les occupants se sentent institutionnalisés.

Les anciens combattants auront accès à des jardins de méditation, à des jardins de plantes et de légumes, à des installations d’entraînement physique et à un espace extérieur conçu spécialement pour les chiens d’assistance. Anciens Combattants Canada donnera son appui en fournissant des travailleurs sociaux. L’organisme de bienfaisance en santé mentale Salus Ottawa offrira des services de counseling et de soutien sur place. Le bien-être et le rétablissement holistiques des résidents constituent une priorité clé.

« On ne réalise pas toujours que la vie d’un ancien membre actif des Forces armées est très différente de celle d’un civil. L’accent n’est jamais mis sur l’individu, dit Suzanne. L’attention et les efforts doivent toujours porter sur l’unité et la réalisation de son objectif. Les anciens combattants, en particulier ceux qui ont connu des problèmes de santé mentale à la suite de leur service, ont besoin d’aide pour comprendre qu’il est acceptable de penser d’abord à eux. »

Située sur l’ancien site de la BFC Rockliffe, la maison Andy Carswell formera le cœur d’une toute nouvelle communauté, celle de Wateridge Village, Rockliffe.

« Nous irons chercher les anciens combattants dans les maisons d’hébergement, nous allons les sortir de la rue et leur offrir le soutien dont ils ont besoin pour vivre de nouveaux succès », affirme Suzanne.

Elle espère que la maison des anciens combattants servira de modèle pour venir en aide aux 3 000 à 5 000 anciens combattants qui sont sans-abri au Canada et leur offrir l’aide et l’assistance particulières qu’ils méritent tant.

La maison Andy Carswell pour anciens combattants est financée par le Fonds national de co-investissement pour le logement (FNCIL), une initiative de la Stratégie nationale sur le logement (SNL).

 Voyez les mesures que nous prenons en réponse à la COVID-19.