Options de logement abordable pour étudiants à Montréal | Un chez‑soi d’abord
Skip to main content

Partagez cette histoire

14 août 2020

Options de logement abordable pour étudiants à Montréal

Il peut être extrêmement difficile pour les étudiants de trouver un logement sûr, abordable et convenable. Les budgets serrés, le coût de la vie en milieu urbain et le manque d’expérience dans la négociation avec les propriétaires font que les étudiants adoptent des conditions de vie qui ne sont pas idéales. Il n’est pas rare que 4, 5 ou 6 étudiants s’entassent dans des logements ayant besoin de réparations importantes. Ces facteurs peuvent exercer un stress excessif chez des jeunes qui, souvent, vivent loin de la maison pour la première fois.

Le sujet préoccupe l’association étudiante de Concordia (CSU) depuis longtemps. Concordia offre actuellement des logements aux étudiants de première année, après quoi ils doivent trouver un logement sur le marché libre.

« Les règles du jeu ne sont pas équitables pour les étudiants, explique Isaiah Joyner, étudiant à temps plein en finances et coordonnateur général de la CSU. Leur budget n’est pas le même que celui des gens sur le marché du travail, et il y a souvent une stigmatisation associée au fait d’être étudiant. Certaines personnes pensent qu’ils sont insouciants, qu’ils cherchent juste à s’amuser et ne prennent pas soin de leur logement. Votre expérience de vie est limitée au moment de quitter le nid familial. Souvent, les étudiants ne comprennent pas pleinement leurs droits en tant que locataires et se font facilement exploiter. »

La CSU envisageait depuis un certain temps la construction d’un immeuble destiné aux étudiants lorsqu’elle a rencontré l’Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant (UTILE), un organisme sans but lucratif. Le groupe se consacre à l’aménagement de logements abordables pour étudiants au Québec.

« Lorsque nous regardons le paysage du logement étudiant, il y a deux types d’acteurs – les résidences universitaires ou les logements privés haut de gamme pour étudiants. Entre ces deux options, la population étudiante est devant un fossé », explique Laurent Levesque, cofondateur et coordonnateur de l’UTILE.

L’union s’est faite naturellement. Les partenaires ont commencé à travailler sur un modèle de financement innovateur pour la construction d’un complexe d’appartements abordables au centre-ville de Montréal.

« L’association étudiante a eu l’idée de tenir un référendum pour demander à nos étudiants si nous pouvions prendre une tranche de notre fonds étudiant pour financer un projet consacré aux options de logement abordable », explique Isaiah.

Les étudiants de Concordia ont voté massivement en faveur de la mesure proposée lors du référendum. Ce coup de pouce a donné naissance au fonds PUSH (Popular University Student Housing), grâce auquel l’association étudiante a pu fournir à l’UTILE 1,8 million de dollars en capital initial.

L’UTILE a mis les capitaux sur le marché et a attiré des investissements de nombreuses sources, dont la SCHL. Les investissements ont contribué à la création du Fonds d’investissement pour le logement étudiant (FILE) qui, à son tour, a permis la création d’un fonds d’investissement de 10 millions de dollars qui garantit la construction de logements abordables pour étudiants dans la ville.

La coopérative la Note des bois offrira 90 logements locatifs abordables à des étudiants du centre-ville de Montréal. Pour Laurent, elle présente un modèle de financement unique réunissant une multitude de partenaires et la première fois qu’une organisation à but non lucratif se consacre au développement de logements locatifs pour étudiants. Il espère que l’UTILE et l’association étudiante de Concordia ont créé un modèle qui inspirera d’autres organismes sans but lucratif du pays.

« C’est la première fois au Canada qu’un organisme sans but lucratif construit des logements abordables pour étudiants. Nous voulons transmettre notre expérience pour d’autres ensembles semblables partout au Canada », explique fièrement Laurent.

Compte tenu des défis liés à la COVID-19, Laurent reconnaît aussi que 2020 et les années qui suivront pourraient créer des situations inusitées pour les étudiants. Bien qu’il soit trop tôt pour dire quelles pourraient être les répercussions pour les étudiants, le nouvel immeuble est bien placé pour y faire face.

« Alors que de nombreuses résidences pour étudiants n’ouvrent que partiellement (voire pas du tout) en raison des préoccupations relatives à la contamination et des cours en ligne, notre immeuble est déjà presque entièrement loué. Nous sommes en mesure de continuer à offrir des logements aux étudiants parce que notre concept architectural est fondé sur des appartements complets qui permettent de pratiquer le confinement, au besoin. »

Pour sa part, Isaiah est enthousiaste à l’idée que les étudiants puissent profiter du nouvel immeuble et de son effet positif sur leur expérience universitaire.

« L’immeuble procurera aux étudiants un sentiment de participation au marché public du logement ainsi que la stabilité dont ils ont besoin à la maison pour soutenir leurs études sur le campus. »

L’ensemble de logements la Note des bois est financé en partie par le Fonds d’innovation pour le logement abordable, une initiative de la Stratégie nationale sur le logement. Le modèle de financement innovateur permet à des associations étudiantes et à des organisations semblables d’obtenir plus facilement des capitaux et de se procurer des fonds additionnels pour aménager des ensembles de logements locatifs abordables. Ce modèle est le premier de son genre au Canada.

 Voyez les mesures que nous prenons en réponse à la COVID-19.