Skip to main content

À qui viendra-t-elle en aide?

La Stratégie sur le logement est un véritable plan national, élaboré par – et pour – les Canadiens. Au cours de la prochaine décennie, 40 milliards de dollars seront investis afin de renforcer les collectivités et d’aider les Canadiens partout au pays à accéder à des logements sûrs et abordables.

Canadiens vulnérables

La priorité absolue sera d’aider les Canadiens les plus vulnérables à accéder à des logements sûrs, situés à proximité des transports en commun, des emplois, des établissements de soins de santé et des autres services.

Pour y arriver, la Stratégie aidera 530 000 Canadiens ayant des besoins en matière de logement, y compris les femmes et les enfants qui fuient une situation de violence familiale, les aînés, les Autochtones, les personnes handicapées, les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale et de toxicomanie, les anciens combattants et les jeunes adultes.

Le logement communautaire offre un endroit sûr et abordable qui permet à des milliers de Canadiens vulnérables de se loger. Mais beaucoup de ces logements sont sous-financés ou nécessitent des réparations urgentes.

Pour protéger les familles à faible revenu et préserver notre réseau de logement social, la Stratégie prévoit un investissement de 4,3 milliards de dollars dans une nouvelle Initiative canadienne de logement communautaire. Ces fonds aideront les provinces et les territoires à protéger et renouveler nos logements sociaux existants, à construire des milliers de nouveaux logements communautaires et à conserver, à travers le pays, des logements abordables pour accueillir 330 000 ménages.

Les Canadiens vulnérables seront en mesure d’accéder à un logement qui est sûr et situé à proximité du transport en commun, des emplois, des soins de santé et d’autres services.

Les fournisseurs de logements communautaires recevront une autre tranche de 500 millions de dollars par l’entremise d’une nouvelle Initiative fédérale de logement communautaire. Cette initiative permettra de faire en sorte que ceux-ci continuent d’offrir des loyers abordables à des locataires dans le besoin, puisque nos accords d’exploitation fédéraux couvrant ces logements viennent à échéance au cours des dix prochaines années.

La Stratégie prévoit des investissements de 4 milliards de dollars, financés conjointement avec les provinces et les territoires, pour la création d’une nouvelle Allocation canadienne pour le logement en vue de répondre aux besoins locaux et relever le défi que présente l’abordabilité du logement. Elle soutiendra les familles et les personnes qui ont besoin d’un logement, notamment les personnes qui occupent potentiellement des logements sociaux, celles dont le nom figure sur une liste d’attente pour un logement social et celles logées sur le marché privé mais qui ont de la difficulté à joindre les deux bouts. L'Allocation permettra de verser, en moyenne, une somme de 2 500 $ par année à chaque ménage bénéficiaire et prendra de l’expansion afin d’appuyer au moins 300 000 ménages.

La Stratégie permettra également de mettre 200 millions de dollars en terrains et immeubles fédéraux excédentaires à la disposition de fournisseurs de logements sans but lucratif et abordables à un coût faible ou nul. On pourra ainsi créer davantage de logements abordables pour les Canadiens dans le besoin et encourager l’aménagement de collectivités durables et à mixité de revenus et d’usages.

Personnes en situation d’itinérance

L’itinérance touche des gens issus de tous les milieux, notamment des femmes et des enfants qui fuient la violence familiale, des aînés, des Autochtones, des personnes handicapées et des anciens combattants.

Pour s’attaquer directement à ce problème urgent, la Stratégie prévoit un plan détaillé visant à mettre fin à l’itinérance. La première étape consiste en un investissement de 2,2 milliards de dollars pour le renouvellement de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance, qui donnera aux collectivités le pouvoir de créer des solutions locales pour répondre aux besoins locaux en matière de logement. Le but de ce plan est de réduire l’itinérance chronique de 50 % au Canada au cours de la prochaine décennie.

Au cours des 10 prochaines années, la Stratégie réduira l’itinérance chronique de moitié.

De plus, la Stratégie fera appel à la collaboration de nos partenaires afin de veiller à que les anciens combattants aient accès à un chez-soi sûr et abordable. Elle prévoit un investissement de 4 millions de dollars dans un Fonds d’urgence pour les anciens combattants, qui offrira de l’aide financière et de l’assistance aux anciens combattants en situation de crise.

Communautés autochtones et du Nord

Aucune relation n’est plus importante pour le gouvernement que celle qu’il entretient avec les peuples autochtones. Les peuples autochtones sont confrontés à certains des problèmes les plus complexes et les plus délicats en matière de logement, au pays.

Pour régler ces problèmes, nous collaborerons de nation à nation en vue de créer des stratégies fondées sur les distinctions qui répondent aux besoins en matière de logement uniques des Premières Nations, des Inuits et de la Nation des Métis.

Ces stratégies seront fondées sur les principes fondamentaux que sont l’autodétermination, la réconciliation, le respect et la coopération. L’objectif est de donner aux Autochtones les outils dont ils ont besoin pour créer, contrôler et gérer leurs propres logements.

En outre, les problèmes de logement dans le Nord canadien sont très différents de ceux du reste du pays. Le climat rigoureux, l’éloignement et les coûts plus élevés augmentent les coûts de construction, d’exploitation et d’entretien des logements dans les communautés du Nord.

Pour compenser ces coûts élevés, la Stratégie prévoit un investissement de 300 millions de dollars pour aider quelque 3 000 familles du Nord à trouver un logement abordable.

Propriétaires-occupants

La Stratégie a pour but principal d’aider les Canadiens les plus vulnérables et ceux qui ont de la difficulté à joindre les deux bouts. Mais elle vise aussi à répondre aux besoins de l’ensemble de la société canadienne, notamment en s’assurant que les Canadiens de la classe moyenne ont les moyens de devenir propriétaires.

Pour aider les propriétaires-occupants, la Stratégie prévoit faciliter la tâche aux travailleurs autonomes canadiens qui désirent obtenir un prêt hypothécaire et acheter l’habitation qui répond à leurs besoins et qu’ils ont les moyens de se payer. La Stratégie tentera de trouver des moyens de promouvoir l’établissement de marchés du logement plus équilibrés dans des secteurs où les prix sont élevés, comme à Vancouver et à Toronto. Et de nouveaux outils visant à réduire la fraude hypothécaire et à protéger les Canadiens contre les voleurs et les escrocs sont également au programme de la Stratégie.