Le Conseil national du logement | Un chez-soi d'abord
Skip to main content
 

Conseil national du logement

Façonner l'avenir du logement au Canada par la participation et l'inclusion

Le 22 novembre 2020, le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social a lancé le Conseil national du logement et nommé ses membres.

Le Conseil national du logement est un organisme consultatif qui encourage la participation et l’inclusion dans l’élaboration de la politique sur le logement. Il contribue à la réussite de la Stratégie nationale sur le logement dans le but d’améliorer les conditions de logement de tous au Canada.

Le Conseil national du logement réunit un groupe de membres dévoués, diversifiés et spécialisés de tout le Canada. Ses membres conseillent le ministre sur les questions de logement au Canada et l’efficacité de la Stratégie nationale sur le logement.

La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) fournira au Conseil les services administratifs et les ressources dont il a besoin pour s’acquitter de sa mission.

 

Découvrez les 3 domaines prioritaires du Conseil national du logement pour 2021-2022

Inscrivez-vous pour recevoir les mises à jour!
Nous vous enverrons un avis lorsque le Conseil national du logement publiera quelque chose de nouveau.


Mandat

Le Conseil national du logement a été établi dans le cadre de la Loi sur la stratégie nationale sur le logement. Fondée sur une approche du logement axée sur les droits de la personne, la loi précise que le gouvernement du Canada a pour politique de soutenir l’amélioration du logement pour la population canadienne. De plus, elle reconnaît et fait avancer le droit à un logement suffisant en tant que droit fondamental de la personne, tel que reconnu dans le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels.

L’objectif du Conseil national du logement est de promouvoir la politique sur le logement et la Stratégie nationale sur le logement en conseillant le ministre. Il doit notamment faire le point sur l’efficacité de la stratégie et réaliser toute autre activité prescrite par le ministre. 

Membres du Conseil national du logement

Le Conseil compte 13 membres nommés par le ministre, quatre membres d’office et un représentant provincial ou territorial.

Les personnes nommées par le ministre ont été sélectionnées dans le cadre d’un appel public de candidatures à l’intention d’un large éventail d’experts, notamment des praticiens et des leaders des secteurs sans but lucratif et privé, du milieu universitaire, ainsi que des personnes représentant :

  • les femmes;
  • la communauté 2SLGBTQIA+;
  • les Autochtones;
  • les personnes handicapées;
  • les populations vulnérables;
  • les communautés racialisées;
  • les personnes ayant une expérience vécue des besoins en matière de logement ou de l’itinérance

Coprésidents

Tim Richter

Photo Tim Richter

Coprésident

Tim Richter est le fondateur et le président directeur général de l’Alliance canadienne pour mettre fin à l’itinérance (ACMFI). L’ACMFI est à la tête d’un mouvement national de personnes, d’organismes et de collectivités travaillant ensemble pour mettre fin à l’itinérance au Canada.

Sous sa direction, l’ACMFI a contribué à façonner une action et des politiques fédérales, provinciales et locales en matière d’itinérance. Cela comprend la mise en œuvre nationale de Logement d’abord, de la Stratégie nationale sur le logement, et de Vers un chez-soi : la stratégie canadienne de lutte contre l’itinérance. Il a également joué un rôle clé dans l’introduction d’un droit au logement prévu par la loi fédérale.

Tim a organisé sept conférences nationales sur l’élimination de l’itinérance et a corédigé trois rapports sur l’état de l’itinérance au Canada. Il a lancé un programme national de formation et d’assistance technique ainsi que Prêt pour zéro Canada.

Avant de se joindre à l’ACMFI, Tim était président et président directeur général de la Calgary Homeless Foundation. Il a dirigé la mise en œuvre du Plan de 10 ans de Calgary pour mettre fin à l’itinérance, le tout premier du genre au Canada.

Tim est titulaire d’un baccalauréat ès arts en sciences politiques et histoire et d’un baccalauréat en communication appliquée. 

Romy Bowers

Romy Bowers photo

Coprésidente

Romy Bowers a été nommée présidente et première dirigeante de la Société canadienne d’hypothèques et de logement en avril 2021. Elle dirige une équipe d’experts du logement ayant comme objectif commun de faire que, d’ici 2030, tout le monde au Canada pourra se payer un logement qui répond à ses besoins. En tant que première dirigeante, Mme Bowers croit que la SCHL peut être un catalyseur pour résoudre les problèmes d’abordabilité du logement et un chef de file dans l’établissement d’un système de logement équitable et exempt de racisme systémique.

Mme Bowers s’est jointe à la SCHL en 2015 à titre de chef de la gestion des risques. Elle a également été chef des activités commerciales à la SCHL et, plus récemment, première vice-présidente, Solutions clients, où elle dirigeait une équipe qui réunit l’expertise d’affaires et d’aide au logement de la SCHL afin de mieux comprendre les besoins des Canadiens en matière de logement et d’élaborer de nouveaux produits et services axés sur la clientèle pour répondre à ces besoins.

Avant de se joindre à la SCHL, Mme Bowers a occupé plusieurs postes dans le secteur bancaire canadien, notamment à la Banque de Montréal où elle a travaillé 12 ans et où elle a acquis une vaste expérience en matière de trésorerie et de gestion des risques.

Mme Bowers est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires (finances) de l’Université de Toronto et d’une maîtrise ès arts de l’Université McGill.

Nominations ministérielles

Ann McAfee

Photo Ann McAfee

Membre

Ann McAfee est titulaire d’un doctorat en urbanisme et en économie foncière urbaine de l’Université de la Colombie-Britannique. En 1974, elle a été nommée première planificatrice du logement à Vancouver. À ce titre, elle était responsable de l’évaluation des besoins de logement et de l’aide à l’aménagement auprès des coopératives et des organisations sans but lucratif. À partir de 1994, à titre de codirectrice de l’urbanisme, elle a guidé l’adoption de plans municipaux, dont le plan de la Ville de Vancouver. À sa « retraite » en 2006, Mme McAfee a créé la société City Choices Consulting.

Mme McAfee a siégé à de nombreux comités nationaux. Elle a présidé le conseil des fiduciaires de l’hôpital général de Vancouver et fait partie de la direction honoraire de la section régionale de la LAI Land Economics Society.

En tant que professeure auxiliaire à l’Université de la Colombie-Britannique, Mme McAfee donne actuellement un cours sur la planification des politiques. Elle a beaucoup écrit sur les problèmes de logement et d’urbanisme et, récemment, sur la reprise dans le contexte de la COVID-19.

Mme McAfee est Fellow de l’Institut canadien des urbanistes. Elle a été reconnue par divers organismes influents pour sa contribution au logement abordable, à l’urbanisme et aux processus publics novateurs.

 

Caroleen Stevenson

Photo Caroleen Stevenson

Membre

Caroleen Stevenson est d’ascendance Dakota sioux et crie, et membre de la Première Nation Pasqua no 79 du Sud et du Centre de la Saskatchewan. Son intérêt pour le logement a commencé lorsqu’elle était jeune; elle travaille dans ce domaine depuis 15 ans. Caroleen a été conseillère de bande pendant trois mandats et adjointe à l’administration du logement. Elle est gestionnaire d’habitations pour sa Nation depuis 10 ans.

Caroleen travaille avec le chef, le conseil et le service du logement. Ensemble, ils ont amélioré les activités liées à l’administration, à la rénovation, à la construction, à l’emploi, à la formation, aux programmes de mentorat et aux partenariats avec les entreprises de leur région. 
Caroleen est membre d’un certain nombre de comités, de groupes de travail et d’équipes de projet. Elle espère donner une voix aux besoins des Premières Nations en matière de logement dans les petites et les grandes communautés. Elle a vu de ses propres yeux comment la pandémie de COVID-19 a fait ressortir les défis liés au surpeuplement dans trop de Premières Nations. 

Caroleen et sa famille élèvent du bétail et exploitent une ferme dans la Première Nation Pasqua. Elle aime faire du camping, voyager et passer du temps avec sa famille.  

 

John Harvey

Photo John Harvey

Membre

John Harvey est un vétéran du secteur sans but lucratif, au sein duquel il travaille depuis 35 ans. Il a consacré sa carrière à s’occuper de jeunes à risque et de familles vulnérables.

John travaille à Covenant House Vancouver (CHV) depuis 17 ans et est actuellement chef de programme. Depuis qu’il est à CHV, il a siégé à divers comités consultatifs et conseils d’administration. Plus particulièrement, John a présidé la Homeless Services Association of BC et la Greater Vancouver Shelter Strategy. Il est actuellement membre du comité consultatif communautaire du programme Vers un chez-soi du district régional de Metro Vancouver.

John détient un baccalauréat ès arts de l’Université Lakehead et une maîtrise en administration des affaires de l’Université Athabasca. Il apporte une expérience vécue unique qui a façonné sa vision du monde. Jeune, il a vécu plusieurs années en Afrique de l’Ouest. Durant son séjour en Afrique, il a d’abord compris l’importance du service aux autres et les valeurs communes qui lient toute l’humanité. John est ensuite retourné en Afrique de l’Ouest pour faire du bénévolat dans un hôpital du désert où il a rencontré sa femme. John et sa famille vivent dans la région métropolitaine de Vancouver. Il est un membre de la Première Nation de Dokis en Ontario.

 

Marie Pascaline Menono

Photo Marie Pascaline Menono

Membre

Marie Pascaline Menono est une intervenante sociale spécialisée en analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) intersectionnelle et en droit de la personne. C’est une militante féministe impliquée dans la défense des droits des femmes, ainsi que dans la promotion du droit au logement pour toutes et tous.

Marie Pascaline a été conseillère en matière d’égalité des sexes aux Nations Unies et pour diverses organisations internationales. Elle a fait ses preuves pour ce qui est de soutenir l’intégration de la perspective du genre dans les politiques et les programmes. Elle est aussi une ardente défenseure de l’élimination de la violence faite aux femmes et aux filles et de la promotion d’une masculinité positive.

Marie Pascaline apporte au Conseil national du logement sa vaste connaissance des approches axées sur les droits de la personne et de l’ACS+, ainsi que sa participation à l’approche du droit au logement. Son activisme et son expérience professionnelle en font une personne bien placée pour élaborer et mettre en œuvre des politiques et des programmes de logement qui répondent aux besoins des groupes défavorisés.

 

Maya Roy

Photo Maya Roy

Membre

Maya Roy est présidente-directrice générale de YWCA Canada et spécialiste de la diversité. Elle compte 22 années d’expérience dans différents secteurs relatifs au développement de politiques publiques, en santé publique, en éducation des adultes et en travail social. Son travail l’a amenée en Thaïlande, au Brésil, en Inde et au Royaume-Uni, où elle a travaillé avec des ONG pour soutenir les droits de la personne et la prévention de la violence.

Ses essais ont été publiés dans Going Beyond the Journey (2013) par Insomniac Press, et elle a remporté le prix « Gender Advocate » de CASSA en 2013 et le prix « Vital People » de la Toronto Community Foundation en 2014. Elle est titulaire d’un baccalauréat en travail social de l’École du travail social de l’université Ryerson et d’une maîtrise en politique sociale et planification de l’École d’économie et de sciences politiques de Londres.

Maya était membre du Conseil consultatif sur l’égalité des sexes pour la présidence canadienne du G7. Elle fait actuellement partie des « Young Global Leaders » du Forum économique mondial et siège au conseil d’administration du Women’s College Hospital.

 

Pamela Glode Desrochers

Photo Pamela Glode Desrochers

Membre

Pamela Glode Desrochers travaille au Mi’kmaw Native Friendship Centre depuis plus de 28 ans et en est la directrice générale depuis plus de 12 ans. 

Son mandat est d’offrir des programmes de qualité aux Autochtones en milieu urbain. Ces programmes visent à réduire la pauvreté, la criminalité et l’itinérance et à promouvoir la santé, le logement, la justice et le bien-être pour les personnes et l’ensemble de la communauté. Elle joue un rôle pivot dans la création d’un nouveau centre qui offrira à la communauté autochtone en milieu urbain des occasions de devenir autonome.

Sous sa direction, le nombre de programmes et de services offerts à son centre est passé de 8 à 40. Les programmes portent sur le logement et l’itinérance, l’emploi et la formation, l’éducation à la petite enfance en plus de plusieurs programmes d’alphabétisation et d’un programme pour les jeunes. 

Pamela siège au Conseil d’administration de l’Association nationale des centres d’amitié. Elle a reçu la Médaille du souverain pour les bénévoles de la gouverneure générale pour son leadership exceptionnel auprès des Autochtones à Ottawa.

 

Rachelle Metatawabin

Photo Rachelle Metatawabin

Membre

Rachelle est une militante pour la justice sociale qui a tout particulièrement à cœur d’aider les enfants et les jeunes qui dépendent du système d’aide sociale. Rachelle se fait un devoir de s’assurer que les collectivités aident les personnes à surmonter des obstacles systémiques comme la pauvreté. Rachelle a de l’expérience en soutien aux programmes, en recherche et en élaboration de politiques sur des enjeux qui touchent les jeunes vulnérables, la pauvreté, le système de bien-être et la durabilité de l’approvisionnement alimentaire.

Rachelle est crie de la Première Nation de Fort Albany, en Ontario, mais elle a déménagé à Ottawa à l’âge de 11 ans. En tant que survivante intergénérationnelle, elle a bénéficié des services des sociétés d’aide à l’enfance depuis sa prise en charge à sa naissance, et a été désignée pupille permanente de la Couronne du gouvernement de l’Ontario à l’âge de 15 ans. Rachelle a subi les répercussions négatives de l’itinérance, ce qui lui permet de cerner bon nombre des lacunes des politiques sociales actuelles. Rachelle est actuellement membre du Projet de Réconciliation Jeunesse organisé par Échanges Racines canadiennes et travaille comme rédactrice de demandes de subventions. Elle aime partir à l’aventure avec sa fille durant leurs temps libres.

 

Robert Voudrach

Photo Robert Voudrach

Membre

Robert Voudrach est un Inuvialuk qui a grandi à Tuktoyaktuk, dans les Territoires du Nord-Ouest. Après l’école secondaire, Robert s’est inscrit comme apprenti à la Tuktoyaktuk Housing Association et a obtenu le certificat interprovincial de compagnons en tant que charpentier. Il a ensuite agi à titre de contremaître de maintenance et a supervisé le système de gestion de l’entretien des logements publics.

Robert a élargi ses connaissances en construction dans le secteur privé à Victoria. Il est retourné dans le Nord, où il a suivi le programme d’administration des affaires au Collège Aurora. Il a occupé plusieurs postes à la Société d’habitation des Territoires du Nord-Ouest. Il a été conseiller technique et gestionnaire technique, puis a été muté à la Division de l’infrastructure, où il est agent principal de projet. Dans le cadre de ses fonctions actuelles, Robert offre un soutien aux bureaux régionaux en ce qui a trait à l’administration des contrats et à la gestion de projets, tout en gérant d’importants projets de construction dans les Territoires du Nord-Ouest.

Robert et sa fiancée sont tous deux des survivants, car leurs deux parents sont allés au pensionnat. Ils sont bien conscients des effets intergénérationnels que cela a entraînés et sont passionnés par l’amélioration de la qualité de vie des habitants du Nord.

 

Simon April

Photo Simon April

Membre

Simon April est originaire de la région du Témiscouata, dans le Bas du Fleuve. Étant atteint d’ostéogenèse imparfaite depuis sa naissance, il a dû apprendre à vivre avec un handicap. Après avoir acquis une expérience professionnelle en organisation culturelle, en administration et en intervention sociale, Simon a déménagé à Québec pour poursuivre des études postsecondaires. Il vit à Québec depuis plus de 15 ans. Simon est titulaire d’un baccalauréat en psychologie de l’Université Laval et de deux certificats en service social et en gérontologie.

Il possède une vaste expérience des communications, des relations avec les médias et de la gestion des médias sociaux. En 2006, il a décroché un poste au bureau du directeur général des élections du Québec, poste qu’il a occupé pendant huit ans. Il y était responsable des besoins des aînés, des nouveaux arrivants, des Autochtones et des personnes handicapées. Par l’entremise du Comité d’action des personnes vivant des situations de handicap (CAPVISH), il a participé à un projet de sensibilisation des entreprises locales à l’accessibilité. Il occupe actuellement un poste en défense de droits au CAPVISH.

 

Sylvia Maracle

Photo Sylvia Maracle

Membre

Sylvia Maracle (Skonaganleh:ra) est une Mohawk bispirituelle membre du clan du loup du territoire Mohawk de Tyendinaga. Elle travaille dans les centres d’amitié autochtones depuis 1975 et est directrice générale de la Fédération des centres d’amitié autochtones de l’Ontario depuis 41 ans.

Sylvia est présidente de l’organisme Ontario Aboriginal Housing Services depuis sa création. Elle a également été présidente et membre du conseil d’administration de plusieurs organisations autochtones de Toronto.

Sylvia a joué un rôle déterminant dans la conception, la mise en œuvre et la présidence de nombreuses stratégies visant les Autochtones de l’Ontario. Elle a contribué à un certain nombre d’initiatives autochtones fédérales. Elle occupe des postes de direction à l’Association nationale des centres d’amitié et à l’Association des femmes autochtones du Canada. Elle a participé à des évènements internationaux comme représentante des femmes et des enfants autochtones.

Elle est coprésidente fondatrice de Two Spirits in Motion, le groupe national de défense des droits qui soutient les membres de la communauté autochtone 2SLGBTQ+.

Sylvia a obtenu des doctorats en droit des universités Guelph, York, Trent et Queen’s. Elle est Officier de l’Ordre du Canada et récipiendaire d’une Médaille du jubilé de la Reine et du Prix Indspire remis à des membres de la fonction publique.

 

Tim Ross

Photo Tim Ross

Membre

Tim Ross est le directeur général de la Fédération de l’habitation coopérative du Canada (FHCC). La FHCC est une association nationale de coopératives d’habitation qui représente plus de 1 000 membres et où vit plus d’un quart de million de personnes.

M. Ross est un défenseur des politiques sur le logement sans but lucratif, communautaire et coopératif reconnu à l’échelle nationale. Dans le cadre de son travail à la Fédération de l’habitation coopérative du Canada, il a forgé des partenariats dans l’ensemble du continuum du logement. Il est également président fondateur du Centre de transformation du logement communautaire, une initiative pancanadienne de 68,6 millions de dollars visant à favoriser la transformation, la durabilité et la croissance du secteur du logement sans but lucratif et coopératif.

Avant de déménager à Ottawa, il a été directeur général de l’Association de logement sans but lucratif du Nouveau-Brunswick et a dirigé le Community Action Group on Homelessness à Fredericton.

Membres d’office

Christiane Fox

Sous-ministre des Services aux Autochtones Canada

Graham Flack

Sous-ministre d’Emploi et Développement social Canada

Représentant provincial ou territorial

David Keedwell

Sous-ministre du Développement social et Logement du gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard

Communiquez avec nous

Par courriel :  [email protected]

Par la poste :

Le Secrétariat du Conseil national du logement
Société canadienne d’hypothèques et de logement
700, chemin de Montréal
Ottawa (Ontario) K1A 0P7

Avis de non-responsabilité

Les opinions exprimées sur cette page Web ou par l’intermédiaire de celle-ci sont uniquement celles du Conseil national du logement et ne représentent ou ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle du gouvernement du Canada ou de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Le Conseil national du logement n’agit ni ne parle au nom du gouvernement du Canada ou de la SCHL.

Voyez les mesures que nous prenons en réponse à la COVID-19.