Logements pour personnes atteintes du VIH/sida | Un chez-soi d'abord
Skip to main content

Partagez cette histoire

1 Décembre 2017

Nouveaux logements pour personnes atteintes du VIH/sida

« Je me suis dit que c’était ma dernière chance. Je prends mes médicaments depuis. » John Cook est assis sur un divan, les jambes élevées. À cause des médicaments qu’il prend, ses pieds sont enflés. Le personnel du Sanctum Care Group s’occupe de lui. « Je ne peux pas redevenir comme j’étais avant. »

John est un homme de plus de six pieds aux yeux gris-bleus sombres. Ses bras sont couverts d’art aux superbes détails. Il était autrefois tatoueur et compagnon peintre. Il combat une dépendance à la drogue depuis de nombreuses années.

Il y a un an, la détermination de John s’est renforcée parce qu’il était aux prises avec de très graves problèmes de santé. Il a compris que le chemin de la guérison serait long et difficile. Et il savait qu’il aurait besoin d’aide. À l’hôpital, John a entendu parler du Sanctum Care Group, le premier centre de soins palliatifs en Saskatchewan à offrir des soins de répit et des services de soutien pour les personnes atteintes du VIH ou du sida.

John a séjourné pendant un an à Sanctum, et sa santé s’est améliorée de façon constante. Bientôt, il s’est senti en assez bonne forme pour accepter d’offrir ses talents de peintre pendant trois mois dans le cadre de la rénovation du plus récent ensemble de l’organisme sans but lucratif — The Beehive.

C’est une décision qui a changé sa vie.

« Je n’avais rien fait depuis dix ans et tout à coup, je me suis retrouvé à faire de bonnes journées de travail, sept jours par semaine », raconte John avec un sourire modeste. À la fin du projet, il avait peint tous les logements et corridors de l’immeuble, de même que le bureau.

Aménagé par Stewart Properties, The Beehive compte 11 logements de transition d’une chambre pour les personnes atteintes du VIH ou du sida et qui risquent de devenir sans-abri. Les résidents reçoivent un éventail complet d’aides à la transition du personnel d’intervention de AIDS Saskatoon, de Saskatoon Health Region et du Sanctum Care Group.

Ils obtiennent de l’aide spécialisée pour gérer les symptômes de leur maladie, ainsi que des services de soutien psychosocial et pratique. Des programmes autochtones, des cérémonies culturelles, des possibilités de guérison et des séances de soutien entre pairs sont aussi offerts.

John habite au Beehive depuis six mois. Il est mentor et dirige un groupe de pairs qui se rencontrent toutes les semaines. Il espère y rester au moins un autre six mois, pendant qu’il reprend sa vie en main. « J’explique aux gens qu’ils n’ont pas à rester sans-abri pendant des années. Il y a d’autres possibilités — des endroits comme The Beehive ».

« Il y a des services qui peuvent aider, indique-t-il. Mais beaucoup ne s’en servent pas. Peut-être que je peux aider quelqu’un à se sortir de l’itinérance bien plus vite que moi. »

Le gouvernement du Canada a contribué à la création de cet ensemble dans le cadre du Programme de financement initial.

 Voyez les mesures que nous prenons en réponse à la COVID-19.