UGM offre un sanctuaire aux femmes | Un chez-soi d'abord
Skip to main content

Partagez cette histoire

22 mars 2019

Un sanctuaire avec services de soutien destiné aux femmes

Emily a commencé à faire une crise d’hyperventilation. Son corps privé de sommeil s’est mis à ressentir un tourbillon d’émotions et une montée d’adrénaline. Emily était victime d’une crise de panique majeure en plein lieu public. C’était la veille de Noël, et il y avait foule à la station Waterfront.

Emily avait quitté la banlieue pour se rendre au centre-ville de Vancouver. L’homme qui l’accompagnait lui avait dit qu’il devait récupérer des articles personnels. Le compagnon d’Emily a toutefois disparu une fois les deux rendus à la station. Elle n’avait ni argent ni possession et n’avait aucune idée vers où se tourner. S’étant récemment séparée de son mari, Emily était de nouveau sans abri.

La première chose dont Emily se souvient par la suite est son réveil à l’hôpital. Elle ne se doutait pas que sa prochaine décision changerait sa vie. Les employés de l’établissement lui ont recommandé de participer au programme de stabilisation The Sanctuary offert aux femmes à la Union Gospel Mission. Emily a accepté et s’est dirigée tout droit vers ce centre après avoir reçu son congé de l’hôpital.

Situé dans le quartier Downtown Eastside de Vancouver, The Sanctuary a ouvert ses portes en 2014. Il offre des logements en milieu de soutien à 12 femmes seules et à 6 mères et leurs bébés. Union Gospel Mission propose une variété de programmes et de services intégrés : services de soutien en tout temps aux femmes qui suivent des programmes de traitement de la toxicomanie et de l’alcoolisme et services de soins à l’enfance sur place.

Emily a été surprise de la gentillesse des gens au refuge The Sanctuary. Les intervenants l’ont accueillie à bras ouverts sans la juger. Ils l’ont aidée à affronter ses problèmes plus profonds. Ayant vécu des traumatismes et des sévices durant son enfance, Emily a dû se débrouiller seule dès l’âge de 12 ans. Elle a commencé à consommer des drogues pour échapper à la réalité. Pour survivre, elle a dû ensuite se prostituer.

Après avoir cessé de consommer pendant un mois au refuge, Emily a déménagé et repris contact avec son mari. Lorsqu’elle a su qu’elle était enceinte, elle est retournée au refuge pendant plusieurs mois pour continuer de recevoir des soins et du soutien.

Dans les quatre ans qui ont suivi, la relation qu’entretenait Emily avec son mari a connu des hauts et des bas. Les problèmes persistants qu’éprouvait le couple ont poussé Emily à élever seule son enfant.

Emily continue d’opter pour un mode de vie sans drogue. Elle attribue le succès de sa réadaptation aux liens profonds qu’elle a tissés avec le personnel de soutien du centre.

Emily est bénévole à la Union Gospel Mission, où son incroyable histoire de rétablissement et de résilience a fait d’elle une inspiration auprès de femmes qui sont en processus de réadaptation.

« Ce que je veux vraiment c’est établir des liens avec les gens. Ce contact est ce qui m’a permis en grande partie de m’en sortir », indique Emily.

En février 2018, les travaux ont débuté au Women & Families Centre. Le nouveau centre de la Union Gospel Mission offrira 27 chambres de transition et 36 nouveaux logements sociaux destinés aux femmes dans le quartier Downtown Eastside. Il permettra d’accueillir des femmes ayant des problèmes de dépendance et leurs enfants.

Emily est ravie de pouvoir aider davantage de femmes au nouveau centre. Ces femmes vivent des situations semblables à la sienne. En fait, Emily souhaite devenir une défenseure des femmes et une conférencière.

« Faire preuve d’empathie et être là quand une personne en a le plus besoin sont des conditions essentielles pour amorcer un réel changement. Je veux contribuer à cette transformation. »

Le Women & Families Centre de la United Gospel Mission a obtenu des fonds de la Société canadienne d’hypothèques et de logement dans le cadre du Fonds national de co-investissement pour le logement, une initiative de la Stratégie nationale sur le logement.

 Voyez les mesures que nous prenons en réponse à la COVID-19.